Article

Allongement des délais de paiement B2B : une solution vitale pour le retail à l’heure de la crise

2 novembre 2020

Développement du e-commerce, boom du m-commerce, grèves des transports, manifestations des gilets jaunes ou encore crise sanitaire de la COVID, le secteur du retail de proximité n’a pas été épargné depuis ces deux dernières années. À l’heure où la trésorerie est le point central pour soutenir l’activité de son commerce, la crise du COVID-19 semble accentuer encore plus ce besoin aujourd’hui.

Le secteur du retail étant attaqué par le digital, les commerces de proximité tentent coûte que coûte de se diversifier et innovent notamment grâce à des outils digitaux qui leur permettent d’avoir plus de visibilité sur le pilotage de leur activité ainsi que la gestion de leur chiffre d’affaires.

Tour d’horizon des outils digitaux et des services financiers pour aider les retailers à démultiplier leur croissance à l’heure de la crise :

La gestion des délais de paiement et de sa trésorerie : un enjeu vital

1/ Bref rappel des différents délais de paiement en B2B
Une entreprise sur trois fait faillite en raison des délais de paiement. Autrement dit, beaucoup d’entreprises n’arrivent pas à maintenir le cap entre le moment où elles achètent leurs marchandises et le moment où elles sont vendues.

En France, les délais de paiement sont réglementés et fixés à 60 jours calendaires, 45 jours fin de mois à compter de la date d’émission de la facture ou à défaut, 30 jours à réception de la prestation de service ou réception des marchandises. Ces conditions doivent bien évidemment être mentionnées dans le contrat entre les différentes parties concernées.

Cependant, il existe des dérogations spéciales pour certains secteurs d’activités. En effet, cinq accords dérogatoires ont été homologués, pour une période de trois années, sous réserves de respecter trois conditions cumulatives :
Le secteur devait avoir été couvert par un accord dérogatoire au sens de la loi n° 2008-776 du 4 août 2008 de modernisation de l’économie (LME). Le nouvel accord devait concerner des produits ou services comportant un caractère saisonnier particulièrement marqué. Enfin, ce nouvel accord ne devait pas prévoir des délais de paiement supérieurs au dernier plafond prévu par l’accord dérogatoire conclu sous l’empire de la LME.

Ces décrets portent sur les secteurs de l’agroéquipement, des équipements de de sport, de la filière du cuir, de l’horlogerie/bijouterie/orfèvrerie/joaillerie et du jouet.
Bien que ces différentes règles existent, certains mauvais payeurs peuvent être de très mauvaise foi, allongent les délais de paiement et vont nécessairement causer des retards dans votre trésorerie en insinuant que votre facture ne mentionne pas les bons éléments, la bonne date ou encore le bon département par exemple. Ne leur donnez surtout pas la possibilité de revenir vers vous avec un défaut dans la facture et soyez très clair et précis dès le début de votre relation avec votre client.

2/ Cash is King : les erreurs de trésorerie à ne pas commettre

Certaines PME font encore l’impasse sur certains aspects qui peuvent fortement influer sur leur trésorerie :

– un portefeuille client trop restreint : lorsque le chiffre d’affaires d’une entreprise repose totalement sur un ou deux clients, la relation client doit être renforcée car il n’est pas envisageable de perdre 50% de son chiffre d’affaires : cela amène à une faillite presque avérée.

– le paiement des crédits : de nombreuses entreprises effectuent des demandes de crédit (bancaire, PGE…) auprès de leur banque afin de continuer à respirer, comme lors de la crise sanitaire par exemple. Mais vient toujours le moment où les prélèvements s’effectuent sur leur compte bancaire. Et beaucoup n’ont pas les moyens de payer le crédit emprunté.

Anticipez au mieux ces différents éléments et réfléchissez à la gestion de votre trésorerie avant et après une quelconque prise d’action.

Un bon processus de facturation pour une trésorerie saine : comment et quels outils ?

La bonne santé de votre trésorerie dépend également de la bonne gestion de votre processus de facturation. Comment souhaitez-vous encaisser votre dû si vous n’avez pas les bons outils de relance, de génération de facture dématérialisée ou d’encaissement ?

Avant de commencer, munissez-vous d’un bon outil de facturation (Zervant, Quickbooks, Sellsy…) qui vous permettront d’émettre des factures en bonnes et due forme : date d’émission de la facture, numérotation, date de prestation de service, taux de TVA, date de règlement… Tous ces éléments seront correctement mentionnés par l’outil de facturation et vous éviterons des allers et retours inutiles avec vos clients.

N’hésitez pas également à diversifier vos méthodes de paiement en proposant des virements bancaires par exemple ou encore le paiement par prélèvement automatique. Car multiplier vos modes de paiement, c’est également multiplier vos sources de revenus. Les logiciels comme GoCardless, Stripe ou encore Adyen par exemple, vous permettent de prélever vos clients de façon totalement automatisée.

En ce qui concerne la relance client ainsi que le suivi des factures, soyez toujours proactifs : relancez vos clients dès l’émission des factures et non à l’approche ou après la date d’échéance car il sera souvent déjà trop tard. De très bons outils sont à votre disposition pour gérer votre relance client, comme Upflow par exemple. Upflow vous permet notamment de relancer vos clients de façon automatisée et digitalisée, surtout si vous collaborez avec de nombreux fournisseurs.

L’allongement des délais de paiement

Retailers physiques ou en ligne : proposez le paiement différé à vos clients avec Finexpay !

Pourquoi ? Car Finexpay permet de :

– développer le taux de conversion et le panier moyen de vos clients ;
– maintenir et augmenter leur pouvoir d’achat ;
– développer et booster vos ventes à l’heure de la crise sanitaire ;
– et accroître votre chiffre d’affaires.

Finexpay octroie à vos clients jusqu’à 90 jours de délai supplémentaire, en plus des 60 jours habituels pour leurs achats professionnels.

N’oubliez pas que l’allongement des délais de paiement permet également de vous démarquer de vos concurrents : vous offrez une facilité de paiement à vos clients, un parcours utilisateur fluide et optimisé, une nouvelle solution fraîche et innovante et tout cela dans un cadre transactionnel sécurisé !

Envie d’en savoir plus sur notre offre ? Contactez-nous en cliquant juste ici 👈


keyboard_arrow_up